Elections

Les élections en Afrique pour 2017 : dernières élections, nouveau vote kényan et toujours des reports

Cet article a été mis à jour le 5 novembre 2017.

Voici une présentation factuelle des 15 élections prévues en Afrique pour 2017.

Pour une expérience graphique complète, cliquez ici.

elections-afric_19407314_5fd8ac0c05a161891ef2206e3f9547e83d936cbb

Février

  • Somalie

L’élection présidentielle, par les membres de l’assemblée, a eu lieu le 8 février. Elle a été remportée par un ex-premier ministre, Mohammed Abdullahi Farmajo.

Avril

  • Gambie

Les législatives ont été organisées le 6 avril. Le parti du nouveau président, A. Barrow, l’UDP a remporté 31 des 53 sièges de l’Assemblée.

Mai

  • Algérie

Les élections législatives se sont tenues le 4 mai 2017 avec une participation basse à 35%. La coalition au pouvoir, composée du Front de Libération Nationale (FLN) et du Rassemblement National Démocratique (RND),  a été reconduite. Le FLN a obtenu 164 députés, 57 députés de moins par rapport à 2012, et 25,99%. Le RND a quant à lui obtenu 14,91% et 100 députés, soit 29 députés de plus qu’en 2012.

Juin

  • Lesotho

Les législatives anticipées ont été organisées le 3 juin. Le parti All Basotho Convention (ABC) dirigé par Thomas Thabane, de retour de son exil sud-africain, est arrivé en tête avec 48 députés, contre 46 en 2015, et 40,52% des voix. L’ABC a négocié une majorité gouvernementale avec 3 autres partis : Alliance of Democrats (9 députés), Basotho National Party (5 députés), et Reformed Congress of Lesotho (1 député). Thomas Thabane est redevenu Premier ministre, après 2012-2015, le 16 juin 2017. Le Democratic Congress de Pakalitha Mosisili, au pouvoir depuis les élections anticipées de 2015 a perdu 17 sièges en réunissant 25,82% des voix et en obtenant 30 députés. Son principal allié, le Lesotho Congress for Democracy, dirigé par Mothetjoa Metsing, perd un siège par rapport à 2015 avec 11 élus pour 8,95%.

Il s’agissait des troisièmes législatives depuis 2012 : 2012, 2015 et 2017.

Juillet

  • Sénégal

Prévues le 3 juillet, les législatives ont eu lieu le 30 juillet. La coalition au pouvoir Beeno Bokk Yakaar (BBK) a remporté 125 des 165 sièges de la nouvelle assemblée. Le taux de participation a dépassé les 50%.

  • République du Congo

Le Parti Congolais du Travail (PCT) et ses alliés de la majorité présidentielle ont remporté plus de 100 sièges sur 151. Le PCT du Président Nguesso a remporté 90 sièges à lui tout seul. Les s législatives se sont tenues les 16, premier tour, et 30 juillet, deuxième tour.

Août

  • Rwanda

Le 4 août, le Rwanda organisait son élection présidentielle. Le président sortant, Paul Kagame du Front Patriotique (FP) a été réélu avec 98,7% des voix selon les décomptes officiels. En 2015, une modification constitutionnelle, votée par référendum, lui a permis de se représenter après qu’il ait atteint la limite de deux termes présidentiels.

  • Angola

Les législatives se sont tenues le 23 août. Le candidat principal du parti remportant ces élections devient président. Le Président Dos Santos, au pouvoir depuis 1979 ne se représente pas. Le parti au pouvoir sortant, le Mouvement Populaire de Libération de l’Angola (MPLA), recueillerait près de 61,1% des suffrages et obtenir 150 sur 220 députés. Le principal parti d’opposition, l’Union Nationale pour l’Indépendance de l’Angola (UNITA) continue de rejeter ces résultats.

Octobre

  • Liberia

Le 10 octobre, les libériens ont choisi leurs députés. Ils ont également mis en tête du premier tour de la présidentielle, George Weah, de la Coalition for Democratic Change (CDC), avec 38% des voix et en second Joseph Boakai, du Unity Party (UP), vice-président actuel d’E. Sirleaf. Un deuxième tour est prévu le 7 novembre 2017 mais les préparations sont pour l’instant suspendues suite à une décision de la cour suprême d’enquêter sur des accusations de fraudes faites par Charles Brumskine, arrivé officiellement troisième au premier tour.  Aux législatives, le CDC est arrivé en tête avec 21 sièges et l’UP deuxième avec 19 sièges. Le parti de C. Brumskine, le Liberty Party, a obtenu 3 sièges.  Ici, les résultats officiels du 10 octobre.

  • Kenya

Le 8 août les législatives et la présidentielle kenyanes ont eu lieu. Le président sortant Uhuru Kenyatta a été réélu avec 54,27% des voix. Le résultat des législatives n’est pas encore officiel mais les premières projections donnent la coalition soutenant U. Kenyatta en tête. La commission électorale indépendante publie les résultats petit à petit : https://www.iebc.or.ke/ La campagne, les élections et l’après-vote ont été marqués par des violences.Plusieurs incidents ont été rapportés autour des élections cette fois encore. R. Odinga, (44,74%), a déposé une plainte auprès de la Cour Suprême. La plainte était axée sur des problèmes liées à la transmission des résultats par la commission électorale. Le 1er septembre, le président de la cour suprême a annoncé que les résultats de l’élection présidentielle étaient annulées pour cause d’irrégularités dans la transmission des résultats par la commission électorale. Les élections devaient être réorganisées sous 60 jours soit d’ici à la fin octobre 2017. Courant octobre, R. Odinga a jeté l’éponge. L’élection a bien eu lieu le 26 octobre mais seulement dans une partie du pays. Les résultats officiels sont attendus le 6 novembre 2017.

Novembre

  • Somaliland

Des élections législatives et présidentielles y étaient prévues le 27 mars. Elles ont été repoussées au 13 novembre à cause de la sécheresse et le risque de famine. A noter que ce pays n’est pas reconnu par la communauté internationale depuis son indépendance unilatérale de la Somalie en 1991.

Reportées en 2018

  • Sierra Leone

Elections législatives et présidentielle prévues pour mars 2018.

  • Gabon

Suite à une demande du premier ministre, la cour constitutionnelle a accepté le 11 juillet 2017 le report des élections législatives prévues pour le 29 juillet 2017. Elles devront avoir lieu avant avril 2018 au plus tard. Les dernières élections datent de 2013. Ce report intervient après les violences et la polémique liées à la présidentielle de 2016.

  • Sud Soudan

Les législatives et présidentielles sont désormais prévues pour 2018. Les dernières élections datent de 2010.

  • République Démocratique du Congo (RDC)

Plus de détails ici. Les chefs d’états de la Communauté de Développement de l’Afrique australe ont déclaré le 20 août que les élections en RDC ne pourraient se tenir cette année. Communiqué en anglais. Le président de la Commission électorale nationale indépendante a déclaré début novembre que les élections législatives, présidentielle et provinciales devraient avoir lieu en décembre 2018.

Advertisements
Standard

One thought on “Les élections en Afrique pour 2017 : dernières élections, nouveau vote kényan et toujours des reports

  1. Pingback: Nouveau proverbe africain du Kenya : “une élection peut être annulée” | Horizon Africa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s